Balai vapeur ou serpillère : le match !

Ces deux accessoires ont un même but : nettoyer les sols. Pourtant, leur fonctionnement est radicalement différent. Alors plutôt balai vapeur ou serpillère ? On pèse le pour et le contre pour chacun d’entre eux en prenant en compte différents critères.

La maniabilité

Critère primordial lorsqu’il s’agit d’un accessoire destiné à faire le ménage, la maniabilité détermine s’il sera pratique ou non à utiliser.

Évidemment, la serpillère remporte haut la main la victoire dans cette catégorie, tout simplement car l’encombrement est minime et on peut la bouger dans tous les sens. Généralement, elle est constituée d’un manche léger et d’une tête qui permet de laver le sol. Il n’y a pas non plus de contrainte concernant le câble d’alimentation.

Le balai vapeur doit concilier avec la partie électronique et le réservoir d’eau : ces éléments viennent l’alourdir et peuvent aussi empêcher d’atteindre certains coins (par exemple, passer sous un canapé trop bas qui est impossible à cause du bloc moteur). C’est le principal défaut de cet accessoire pour la maison, mais il parvient à se rattraper sur d’autres points.

L’efficacité

Lorsque l’on s’attarde sur l’efficacité d’une serpillère, il faut savoir qu’elle dépend de la façon dont elle est utilisée. Si vous remplissez uniquement le sceau avec de l’eau, l’efficacité sera minime. Certes, votre sol sera lavé au niveau des tâches et des traces (et encore, elles seront difficiles à enlever), mais il ne sera absolument pas désinfecté. Si vous marchez en chaussures dans votre maison, ce sera un nettoyage peu efficace. Pour gagner en efficacité, la serpillère doit combiner de l’eau ET des produits.

Le balai vapeur quant à lui offre une efficacité bien supérieure : avec seulement de l’eau, il est capable d’éliminer 99,9% des bactéries présentes sur le sol. Cela est rendu possible grâce à la température élevée de la vapeur (au minimum 100°C). Cette chaleur, combinée à de l’humidité, permet aussi d’enlever des tâches de gras incrustées quasiment sans aucun effort. Il suffit de passer dessus quelques secondes pour qu’elles disparaissent. Cette fois-ci, large victoire pour la vapeur.

Le côté pratique

Il faut bien l’avouer, faire le ménage est souvent une tâche pénible. Avec une serpillère, ça l’est d’autant plus pour plusieurs raisons :

  • Il faut se balader dans toute la maison avec un sceau d’eau souvent lourd et la serpillère.
  • À chaque fois que l’on trempe la serpillère dans l’eau, il est nécessaire de l’essorer afin de ne pas tremper les sols. Dans ce cas, soit cela doit être fait avec les mains ce qui est désagréable, soit il y a un système automatique sur le sceau mais il prend à chaque fois 20 ou 30 secondes.
  • Une fois le nettoyage effectué, il est nécessaire d’aller vider le sceau dans un évier et de le rincer. Cela rajoute une tâche supplémentaire
  • On doit évidemment nettoyer aussi la serpillère afin qu’elle soit propre pour le prochain passage.

Bref vous l’aurez compris, utiliser une serpillère reste assez contraignant.

Du côté du balai vapeur, il faut bien avouer que c’est plus simple :

  • On remplit le réservoir avec de l’eau du robinet si elle est peu calcaire ou de l’eau déminéralisée
  • On passe la vapeur dans toute la maison sans avoir à essorer quoi que ce soit
  • Une fois le nettoyage effectué, on met la lingette en microfibres dans la machine à laver. Elle est ensuite propre pour un prochain ménage.

Et c’est tout !

Et vous, quels sont selon vous les avantages et inconvénients de chaque méthode ? Laquelle préférez-vous ?

Laisser un commentaire